Contre visite controle technique

Je vais vous parler de la Contre visite controle technique pour votre véhicule, comment ça se déroule et comment c’est.

Les véhicules qui ne passent pas le contrôle technique doivent repasser en contre-visite pour pouvoir circuler dans le territoire français.

De ce fait, une lettre S est apposée sur le certificat d’immatriculation du véhicule avec un procès-verbal qui indique les éléments à réparer, voire même à changer.

 

Comment fonctionne la contre-visite d’un contrôle technique ?

La contre visite controle technique doit être effectuée au moins deux mois après la première visite, portant sur les défauts constatés lors de la visite initiale.

La voiture doit repasser sur le même délai en cas d’autre défaillance, ou si la défaillance initiale se présente tout en respectant le même délai.

Si ce délai n’est pas respecté, le véhicule repassera toutes les visites. Il est à noter que ces délais ne sont pas applicables aux véhicules.

 

Que faire pour éviter la contre-visite ?

En France, presque un quart des véhicules contrôlés repasse la contre-visite.

De ce fait, il existe des gestes simples pour éviter de repasser le contrôle technique. Ci-après plusieurs raisons pour que ces véhicules repassent le contrôle, et aussi les moyens pour les éviter pour que le délai contre visite contrôle technique ne soient pas appliquées.

Tout d’abord, il faut contrôler la signalisation et les éclairages de son véhicule, en faisant appel à des électriciens compétents, tout en gardant un coffret d’ampoule dans sa boite à gant. Puis de vérifier scrupuleusement les plaquettes, tambours et disques, mais aussi le liquide de frein chez un mécanicien professionnel.

Les pneus et l’échappement doivent être de bon état, tout en respectant les règlements en vigueur y concernant, dont l’usure, hernies et entailles, mais aussi la pression des pneus. Le bon état, la lisibilité et la bonne fixation de la plaque d’immatriculation sont indispensables.Contre visite controle technique

Concernant le pare-brise, elle doit être changée dès qu’elle présente une fissure plus de 30 centimètres. Sans oublier la fixation adéquate des sièges du véhicule et les ceintures de sécurité, sans oublier les airbags.

Le contrôle de l’huile moteur, du liquide de frein et de lave-glace, mais aussi de la direction assistée, le bon fonctionnement des ouvertures des portes, capots et hayon doivent être contrôlés, afin d’éviter la contre-visite.

Nombreux sont les automobilistes qui se posent des questions sur la contre-visite technique. Il faut toutefois préciser que c’est une opération nécessaire lorsque votre véhicule ne passe pas lors de la visite technique.

En effet, si votre véhicule ne passe pas le contrôle technique, des réparations s’imposent et celle-ci doit être vérifiée lors d’une contre-visite.

Cet article vous permet d’en savoir un peu plus sur le déroulement de la contre-visite.

 

Au cas où votre véhicule ne passe pas le contrôle technique :

Lorsqu’un véhicule ne passe pas la visite technique, la lettre S sera apposée sur le timbre de votre certificat d’immatriculation.

Ce procès-verbal de contre indique surtout les éléments du véhicule en mauvais état et qui doivent être réparés.

Un contre visite, c’est donc un contrôle technique complémentaire qui consistera à savoir si les réparations sont correctement effectuées.

Toutefois, un délai de 2 mois doit être respecté entre le contrôle technique et le contre visite contrôle technique.

Ce délai permet surtout à l’automobiliste d’effectuer les réparations nécessaires avant la contre-visite.

 

Les points soumis à une contre-visite

Lors du contre visite contrôle technique, plusieurs points sont soumis à contrôle. En réalité, on devrait plutôt parler d’altération soumise à contre-visite.

En effet, sur les 133 points de contrôle du véhicule, plusieurs points peuvent nécessiter une contre-visite.

Par exemple, si l’on prend en compte la plaque d’immatriculation qui est des points de contrôle, 4 altérations différentes peuvent faire valoir à votre véhicule une contre visite contrôle technique :

  • Détérioration de la plaque ou de sa fixation (avant-arrière)
  • Non-concordance avec les documents d’identification (avant-arrière)
  • Non-conformité de couleur ou de type de caractères (avant-arrière)
  • Absence de plaque d’immatriculation

Par ailleurs, comme pour la visite technique, vous devrez vous munir de votre certificat d’immatriculation pour préserver vos chances.

De plus, il faudra aussi présenter le procès-verbal qui a été délivré lors du premier contrôle.

 

Lors de la contre-visite

Lors de la contre-visite, le contrôleur vérifie l’ensemble de l’identification du véhicule, notamment :

  • le numéro de châssis,
  • la plaque constructeur,
  • les plaques d’immatriculation
  • ainsi que la plaque de tare.

Les points ou groupes de points correspondants aux défauts ayant entraîné la contre-visite.

Une fois le véhicule vérifié, plusieurs situations sont possibles :

  • Si les véhicules ont bien été réparés, le contrôleur appose un timbre sur la carte grise qui sera valable pendant 2 ans.
  • Si les défauts n’ont pas été réparés et que votre délai de 2 mois n’a toujours pas expiré. Il faudra repasser une contre-visite payante.
  • Si les défauts n’ont pas été réparés et que votre délai de 2 mois expire. Il faudra repasser une visite technique périodique avant de refaire la contre-visite.

 

Où refaire son contrôle de contre-visite ?

La contre-visite doit être faite dans le même centre de contrôle technique.

Ainsi, il faut comprendre que seules les défaillances imposées par la loi doivent être à revoir.

De ce fait, pour réduire le prix contre visite controle technique.

Il vaut mieux opter pour un forfait comprenant la contre-visite pour alléger le prix, surtout quand le véhicule est en mauvaise état.

 

Prix d’une contre visite contrôle technique

Le prix peut être entre 20 et 30 euros pour une contre visite.

 

Contre visite controle technique dépassé

Le contrôle technique des voitures est un acte obligatoire dans la législation française.

Ceci parce que tout simplement cet acte engage tous les usagers de la route.

En d’autres termes, quand un contrôle technique est effectué sur un véhicule. C’est à la fois le propriétaire du véhicule et tout le parc automobile qui bénéficiera d’une protection.

Quand un contrôle technique est effectué sur un véhicule, il y a de nombreux points qui sont contrôlés.

On peut dire qu’il s’agira de faire un contrôle mécanique et un contrôle de pollution car c’est à ces deux niveaux qu’on peut noter des sources de nuisances sur le parc automobile.

En effet au niveau mécanique il s’agira de voir si tout sur le véhicule est en bon état et ceci aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule :

  • A l’extérieur on regardera la coque du véhicule, l’état de phares, des essuies glaces, des par chocs, etc.
  • A l’intérieur on s’intéressera au mécanisme du véhicule, on pense ici au système d’allumage, démarrage, freinage, vitesses, klaxon, etc.

Il faut que tous les points contrôler soient parfaits au cas contraire le véhiculer sera retenu pour une contre visite.

 

Quel délai pour la contre visite ?

Un délai de deux mois et demi est donné au conducteur pour effectuer une contre visite quand le véhicule de ce dernier n’a pas satisfait à la première visite.

La contre visite est une seconde visite qui consiste à vérifier si les défaillances notées en visite technique ont été corrigés.

Ces défaillances doivent être corrigées durant une période équivalente à soixante quinze jours après la visite technique soit deux mois et demi après constat du problème.

La correction se fera dans des garages habilités à le faire et peut se faire au niveau du centre de contrôle technique si bien sûr ce dernier a un service réparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *