Controle Technique
Publié le - 944 v. -

Le contrôle technique en France

Tout véhicule quatre roues motorisé moins de 3,5 tonnes doit obligatoirement passer par le contrôle technique. Cette réglementation européenne est applicable en France depuis le 1er janvier 1992 dont le but est d’assurer la sécurité routière tant pour les passagers comme pour tout ce qui se trouve sur la route et également afin de réduire la pollution. A la fois nécessaire et obligatoire, il doit avoir lieu périodiquement en vérifiant certains points basiques qui garantissent le bon fonctionnement du véhicule.

Les véhicules concernés par le contrôle technique en France.

Depuis le 1er janvier 1992, tous les véhicules de tourisme et utilitaires de quatre ans et plus, pesant moins de 3,5 tonnes sont soumis au contrôle technique. Tous les voitures particulières, que ce soit une berline, un 4*4, une citadine ou un monospace, quelque soit le type de motorisation sont tous concernées. Les véhicules utilitaires encore appelés véhicules de société de deux ou de trois places ainsi que les camionnettes et les camping-cars sont aussi assimilés. Pour les voitures neuves, le contrôle technique doit avoir lieu avant le quatrième anniversaire de l’immatriculation et puis tous les deux ans. Pour les voitures d’occasion de plus de quatre ans, le prochain contrôle doit avoir lieu deux ans près le dernier contrôle. Ceci est dans l’unique but de garantir que tous véhicules qui circulent sur le territoire français soient conformes aux règles de sécurité.

Les différents points à vérifier lors d’un contrôle technique.

Tout contrôle-technique.biz doit avoir lieu dans un centre agréé dont il existe plus de 6000 centres actuellement qui se répartissent sur toute la France. Chaque contrôle vérifie 124 points classés en 10 catégories qui sont l’identification du véhicule, le freinage, la visibilité, la direction, l’éclairage et la signalisation, la structure et la carrosserie, la pollution et le niveau sonore, les équipements, la liaison au sol et les organes mécaniques. En cas d’anomalie, une contre-visite est prescrite par le contrôleur. Les manquements liés aux contrôles techniques risquent une contravention, une immobilisation du véhicule et une confiscation de la carte grise.

Les publications similaires de "A savoir"

  1. 24 Août 2018Faut-il avoir peur du nouveau contrôle technique 2018 ?142 v.
  2. 18 Août 2018Nouveau contrôle technique 2018 : tout savoir sur la réforme114 v.
  3. 8 Juin 2018Dans quels cas réaliser un contrôle technique?183 v.
  4. 24 Mai 2018Toujours faire un contrôle technique avant de partir en vacances203 v.
  5. 13 Nov. 2017Le contrôle technique va s'endurcir et coûter plus cher en 2018929 v.
  6. 11 Sept. 2017Les étapes d'un contrôle technique1067 v.
  7. 10 Juil. 2017Un contrôle technique plus sévère1230 v.
  8. 23 Mai 2017Combien de temps avez-vous pour passer votre contre-visite ?1085 v.
  9. 17 Fév. 2017La visite technique périodique1415 v.
  10. 12 Fév. 2017Le bon plan des contrôle technique à 1€1589 v.
  11. 6 Fév. 2017Obtenir son code de la route dans un centre de contrôle technique1224 v.
  12. 1 Fév. 2017Comment trouver les meilleurs plans pour un contrôle technique pas cher.1312 v.
  13. 27 Janv. 2017Le temps en moyenne d'un contrôle technique1354 v.
  14. 11 Janv. 2017La réforme du contrôle technique 20186009 v.
  15. 9 Janv. 2017Un nouveau PDG pour Dekra880 v.